18 octobre 2006

Magnar e navigar in laguna : le Gigot de Mer.

En écoutant le disque de vieilles chansons vénitiennes en dialecte "Navigar in laguna, ballate e barcarole"que Stefano Scutari a sorti en 2005, l'envie me prend de préparer un plat que j'ai souvent réalisé pour la nuit du Redentore. Il s'agit du gigot de mer. Un plat à base de lotte. Comme ce poisson n'a pas d'arêtes, les enfants l'adorent et sa chair est très onctueuse. En voici la recette. c'est facile à réaliser, facile à réussir et le résultat emporte tous les suffrages.
.
Pour 6 personnes, il vous faut un beau morceau de lotte, pris près de la queue (1kg250 à 1kg500), 1 kg de belles tomates bien mûres (je choisis les cuore di bue qui se trouvent de nouveau en France. Celles de San'Erasmo sont assez grandes pour qu'une seule tranche remplisse une assiette). Ajoutez à cela 1 belle tête d'ail, 300 gr de champignons, 200 gr de lard fumé, 100 gr de crème fraîche (ou de yaourt turc véritable), 100 gr de parmesan frais, 1 verre de vin blanc sec, 2 verres d'huile d'olive, du sel et du poivre, herbes (basilic, persil, thym, au choix).
.
Faites chauffer votre four. Piquez le poisson d'ail et de lard fumé. Salez et poivrez. Dans un plat à gratin, faites chauffer l'huile, quand elle est fumante, y poser le poisson et enfourner pendant 45 minutes. Le four doit être chaud. Après 1/4 d'heure, baissez la température (four moyen). Arrosez abondamment et régulièrement d'un mélange d'eau et de vin aromatisé. Pendant la cuisson, coupez les tomates et faites-les revenir, puis ajoutez les champignons coupés en lamelles, de l'ail haché finement, du basilic et du persil. Ajoutez la crème et le parmesan râpé. Mélangez.
.
Quand le poisson est cuit, le couvrir de la préparation. Laissez 5 minutes supplémentaires au four. Servir chaud avec de la polenta ou un riz blanc au beurre aillé. Vous m'en direz des nouvelles ! A servir avec un Soave ou un pinot grigio bien sec et bien frappé mais très convenable aussi avec un bon vin rouge, merlot ou cabernet italien ou français. 
Photo n°3 de Alain Grossard. Tous Droits Réservés.

2 commentaires:


JC Courbon a dit…
En référence à votre évocation des chansons vénitiennes du début de votre post, je vous signale une petite vidéo que je viens de faire au retour d'une semaine à Venise dont j'ai rapporté un CD de ces chansons.
Elle se trouve en :

http://jc-courbon/videos/LasciandoVenezia.htm

Amicalement JCC
JC Courbon a dit…
Correction !!! C'est :

http://jc-courbon.com/videos/LasciandoVenezia.htm

Avec mes excuses. JC
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...