03 juillet 2009

Mon risotto aux aubergines

C'est enfin l'été. Il semble s'être définitivement installé. L'air est doux, le vent tiède porte des senteurs qui poussent au farniente. Et puis le ciel est si bleu. Nous serons cette fin de semaine à Barsac, chez mon frère et ma belle-sœur pour fêter en famille leur trentième anniversaire de mariage. Les bords de Garonne, face aux jolis coteaux de Loupiac vont ainsi accueillir une tripotée de cousins et d'amis pour vingt quatre heures de réjouissances. Trente ans déjà... J'étais encore un jeune homme mal dégrossi que Venise attirait. Un an plus tard, la disparition de mon père, la nécessité de quitter la vieille maison où j'avais grandi, le fin de mes études, tout me poussa à quitter Bordeaux pour rejoindre mon rêve. Toute ma vie en fut bouleversée et rien de ce que je suis n'aurait été sans Venise. Mais trêve d'auto-complaisance. Ce n'est pas encore tout à fait le temps des vacances. Il faut ranger la maison (l'immeuble a vécu deux mois horribles de travaux avec ce que cela signifie de poussière, de bruits et de désagréments), conclure les dossiers en cours, préparer le camp scout d'un des enfants, le voyage au Canada d'un autre et commencer les bagages pour la migration estivale vers notre vieille maison de Normandie. En attendant la vraie détente des vraies vacances, nous faisons la cuisine, ma dernière fille Constance et moi. Dernier essai (parfaitement transformé ceci dit en passant !) : un risotto rapide aux champignons et aubergines

En voici la recette, elle est très simple : 

Il faut : du riz rond, de l'ail, des aubergines, des gros champignons de Paris, des oignons nouveaux, de la bonne huile d'olive, du sel et du poivre, du bouillon cube (Oxo), de romarin, du basilic frais. Il existe une variante où on ajoute des lardons fraîchement coupés et des filets d'anchois.
Rincer le riz et le mettre à cuire avec la quantité nécessaire d'eau salée. J'utilise un rice-cooker chinois drôlement pratique quelque soit le type de cuisson recherché. Je verse dans l'eau une grosse gousse d'ail coupée en morceaux et du romarin frais et du vin blanc.

Pendant que le riz cuit, préparer les légumes : laver les aubergines, les couper en petits cubes et en fines lamelles, afin de varier la consistance du légume une fois cuit, tailler les champignons en tranche (je choisis des gros champignons utilisés pour faire des farcis), les oignons nouveaux en rondelles et hacher l'ail. Dans une cocotte en fonte, faire chauffer de l'huile d'olive, y verser les légumes en commençant par les champignons. Ajouter les aubergines quand les champignons ont déjà pris de la couleur. L'aubergine étant très gourmande d'huile, il faut bien remuer pour que rien n'accroche. Ajouter de l'huile si besoin, cela n'est pas mauvais pour la santé ! saupoudrer avec l'ail haché, le basilic ciselé et le romarin. Saler et poivrer. Bien mélanger et couvrir. Baisser le feu.

Quand les légumes paraissent cuits et que se dégage une odeur délicieuse, ajouter un verre de vin blanc et un verre d'eau bouillante dans laquelle il faut émietter auparavant un cube d'Oxo (à défaut un gros bouillon Kub fera l'affaire). Laisser mijoter à très petit feu. Ajouter une bonne portion de beurre si vous aimez le risotto crémeux. La sauce doit être très goûteuse sans être trop salée. Quand le riz est quasiment cuit, l'imbiber d'un peu de vin blanc (l'équivalent d'un demi-verre) puis, au moment de servir, ajouter les légumes avec toute le bouillon que vous aurez bien pris soin de préserver en laissant la cocotte couverte. Dans les assiettes, saupoudrez de parmesan frais rapé.

J'ai servi ce plat avec du rôti de porc froid et des tranches de jambon de Parme. Il y avait en entrée du melon, et en dessert l'entremets préféré de Constance : une coupelle de compote de pommes recouverte de vrai yaourt turc nature (le meilleur est le Baktat conditionné en boite de 1 ou 3 kilos). Un régal tout simple à réaliser.

2 commentaires:

Michelaise a dit…
C'est rare Lorenzo que vous vous laissiez aller à des confidences qui vous dévoilent !! J'aime bien suivre votre blog parce que plusieurs points nous rapprochent... la Venise des vénitiens, Bordeaux, le rugby, certaines de vos prises de position que je partage... et voilà que vous allez fêter les 30 ans de mariage de votre frère sur les bords de Garonne, alors qu'il y a peu Michel et moi fêtions nos 33 ans à deux pas de là, en Bazadais à Sigalens... Pas en famille (nous n'en avons pas ou plus) mais dans un séchoir à tabac !!
Pour le reste, les camp scout c'est fini, n, i, j'ai d'jà donné et je suis bien contente d'en être débarrassée...
Alors, un de ces soirs nous dégusterons ce risotto à votre santé.
Martin a dit…
J'aime tellement quand vous écrivez ainsi que je m'envole ! Votre fille Constance doit être une très bonne cuisinière, elle doit vous ressembler et elle doit avoir un goût pour la littérature évident ! Je suis sûr qu'elle vous ressemble ! Vous avez vraiment beaucoup de chance Lorenzo : amis, famille, dons d'écriture, et encore pleins d'autres.
Aussi, en lisant les autres commentaires, nous avons tous la même idée ! ECRIVEZ UN LIVRE ! Vous auriez tellement de succès !
Merci pour tout Lorenzo et pour tous ces moments de plaisir en parcourant votre blog.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...