04 décembre 2009

Pas de panique !

ou "le déjeuner express & dernière minute"...
Je pensais passer la journée seul, à écrire. Enfin presque seul, puisque Mitsou et Ulysse, nos deux chats, écœurés par le mauvais temps et la froidure, ont décidé de s'installer le plus près possible de moi, l'un sur le scanner, l'autre sur mes dossiers. La proximité du radiateur certainement. Où ma compagnie, mais là, j'ai tout de même un doute. Bref, journée studieuse en perspective. Soudain, le téléphone ! Changement de programme, les enfants s'invitent à déjeuner... Il était question - pas très bien entendu, ni bien compris en fait...- de "grèves des gardiens de musée" et "il y a des cours qui sautent", "pas envie de manger un sandwich," "papa on vient déjeuner avec toi, mais on n'a pas beaucoup de temps"...
..Annonce faite aux alentours de 12 heures 20, ! soit dix minutes avant l'arrivée des ventres affamés. Branle-bas de combat. Top chrono ! Je n'ai donc que vingt minutes pour trouver la solution et servir le déjeuner...
..Idées, notes et carnets vénitiens abandonnés à la surveillance distraite des chats (qui n'ont même pas ouvert un oeil !), je me précipite dans la cuisine pour voir ce dont je dispose et préparer à l'arrache, un déjeuner pour trois. Je vous livre le résultats, histoire de partager avec vous les solutions trouvées au stress du repas-dernière-minute, baptisé aussi "à l'infortune du pot" ! Et au diable la fausse modestie : nous nous sommes (tout de même) régalés !
Revenons au stress d'il y a une heure : Me voilà dans la cuisine. Passage en revue du contenu du placard, du frigo et des paniers à fruit : évidemment, je n'ai pas fait de courses depuis une semaine...
..Mais l'inventaire achevé, il y a quand même de quoi improviser. A ma disposition : de la semoule cuisson express, un flacon de Worcester sauce, une boite de purée de tomate, des bouillons-cubes, de l'huile d'olive, des épices, des Digestive (nos fameux biscuits sablés anglais), un reste de yaourt turc, du basilic surgelé, du parmesan, des lardons, une moitié de concombre, un poireau, de l'ail, du beurre, des noix, 2 kiwis, 1 grosse poire Doyenné du comice et des carambars... Cela donne :
.
Çaçik minute,
Semoule à la diable,
Tartelettes poire-kiwi sauce Carambar.
...
..Un peu d'huile dans une casserole, où j'ai versé le poireau finement tranché puis le contenu d'une demie boite de purée de tomate; puis un peu d'ail haché. Quand le mélange est devenu bien chaud et bien onctueux, j'ai ajouté du bouillon (j'ai fait vite bouillir de l'eau à laquelle j'ai ajouté un cube de Dado bio - mais Maggi, Kub ou Oxo feraient aussi bien l'affaire), et quelques gouttes de Worcester Sauce. Quand c'est arrivé à gros bouillons, j'ai déposé les sachets de couscous, en vérifiant l'assaisonnement. Quelques minutes de cuisson (jusqu'à ce que les sachets soient bien gonflés).
..Pendant ce temps, j'ai mélangé le concombre épépiné et coupé en petits morceaux, l'ail haché au yaourt. J'ai ajouté un peu de quatre-épices, sel et poivre et une goutte d'huile d'olive. Le tout bien remué et hop, au frais.
..La semoule sortie et étalée pour que les grains se détachent a été réservée bien au chaud avec un gros morceau de beurre. J'ai fait dorer les lardons dans un poêlon, sans graisse, puis je les ai mélangé à la semoule, il a fallu ajouter quelques cuillères du bouillon devenu assez onctueux, pour que la semoule ne soit pas sèche un peu de basilic et du parmesan. "Bien remuer et servir chaud" comme le préciserait Ginette Mathiot.

..Quant au dessert, simplicité enfantine : j'ai pelé les kiwis et la grosse poire, mûre à point, puis j'ai haché grossièrement les noix et j'ai mis le tout dans du beurre chaud. J'ai retiré cet appareil du feu quand les fruits ont commencé à fondre, et j'ai couvert trois biscuits avec cette préparation, un par assiette. J'ai ensuite fait fondre les Carambars coupés en morceaux, mélangés au reste de yaourt turc, remuant jusqu'à obtention d'une crème à la jolie couleur. J'ai nappé de ce mélange les tartelettes improvisées. cela a donné une crème onctueuse qui en refroidissant avait fière allure. Il ne manquait que des feuilles de menthe et une boule de glace, mais hélas, je n'en avais pas.
..Tout le monde s'est régalé. Les serviettes à peine repliées (il faut insister pour qu'elles le soient bien sûr), les asticots étaient déjà repartis en cours, sous le regard placide des chats réveillés par les odeurs et les rires. Me revoilà enfin face à mes livres et mes carnets ! Si nous reparlions de Venise, après ce hors-sujet notoire ?

4 commentaires:

Les Idées Heureuses a dit…
-"Papa prêt à tout devant l'appel affamé de ses oisillons".
Bravo pour l'improvisation, cela arrive souvent quand on a beaucoup de boulot et que l'on en oublie de faire les sempiternelles courses... mais il y a toujours quelques astuces car on a ce que l'on nomme "les fonds de placards" et c'est souvent avec ces petits trésors d'ingéniosité que l'on arrive à surprendre son entourage.
Prestidigitateur, le Daddy! c'est pour cela qu'ils ne se gênent pas à tirer la chevillette...
Et cela devait encore sentir bon!!!
J F F GrandsLieux a dit…
Chapeau ! (je devrais dire Toque !) pour l'exploit. Les enfants en question doivent savoir que vous aimez faire et déguster de bons plats.
Et bravo aussi pour le texte qui a le même rythme.
VenetiaMicio a dit…
C'est vraiment génial, en un tour de mains, un petit repas bien sympathique. Quelle chance ils ont ces enfants ! Et bravo Lorenzo, j'adore cette fantaisie avec laquelle vous avez préparé les mets que vous venez de nous décrire.
Un petit bonheur de lecture, le sourire aux lèvres, et tellement bien décrit, j'avais l'impression d'être parmi vous, si j'avais pu être un des chats pour suivre la scène !
Vous avez bien mérité de retourner à vos billets et de nous reparler de Venise.
à bientôt
Danielle
Michelaise a dit…
Bravo Lorenzo, la cuisine impro, fonction du contenu du frigo, ça c'est du grand art !! et de bonnes idées à glaner pour nous au passage ! sympa comme tout l'idée de la crème au carambar !! ils sont vernis ces petits ! et vous aussi d'ailleurs d'avoir des ventres affamés à nourrir ! ça a toujours quelque chose de très valorisant !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...